download text

« Sous-bois », Galerie Lucile Corty, Paris
Exposition personnelle du 10 septembre au 29 novembre 2011
Remarquée depuis plusieurs années en France et à l'étranger pour ses installations dynamiques mêlant des pratiques, des supports et des sujets tout à la fois divers et d'une grande cohérence formelle et thématique, Roxane Borujerdi présente un nouvel ensemble d'œuvres dans le cadre de sa seconde exposition personnelle à la galerie Lucile Corty intitulée « Sous-bois ».
Explorant des techniques inédites déclinées autour du bois, tels la pyrogravure et la teinture, la peinture acrylique ou l'enduit pigmenté sur bois, l'artiste approfondit la relation de l'œuvre-objet à l'espace dans une présentation qui met en abyme une variation de dessins, quatre panneaux (Martyres), des sculptures posées au sol (Rondins), une peinture sur liège et sur bois (Sans titre), deux sculptures modulaires Polly et Pushu Futuro, présentée ici contre l'angle d'un mur ainsi et une vidéo (Spinning around).
L'esthétique minimale des œuvres, la rémanence du vocabulaire abstrait géométrique, l'utilisation privilégiée de couleurs pures et la modestie des matériaux confirment la voie singulière empruntée par Roxane Borujerdi, entre art construit et bricolage, rigueur formelle et spontanéité créatrice, tandis que l'écriture scarifiée des Martyres et les formes émergentes des Rondins que l'on se plait à essayer de deviner - paysage maritime, montagne, vol d'oiseaux ? - autorisent une interprétation romantique inédite de l'œuvre de Roxane Borujerdi. Un décalage et un équilibre subtils entre légèreté et nostalgie, fugacité et permanence, lyrisme et construction, nature et culture, que le film Spinning around, parcours imprévisible de feuilles de papier et de films transparents colorés voletants souligne subrepticement.
Cécile Godefroy 
//
Internationally known for her dynamic presentation combining practices, art supports and subjects indeed various but of formal and thematic consistency, Roxane Borujerdi presents a new corpus of works at the occasion of her second solo show at galerie Lucile Corty
Using techniques such as pyrography and staining, acrylic paint and pigmented plaster, the artist improves the relationship between the object and the exhibition space with a display presenting a variation of drawings, wooden panels, sculptures and modular sculptures, exhibited both on the floor and on the walls.
The minimalist esthetic of the works, the persistence of the geometrical vocabulary, the use of pure colours and the modesty of the techniques corroborate the singularity of the path followed by the artist, between art construit and DIY, rigour and spontaneity, while the "Martyres" and "Rondins" invite to a romantic interpretation. A gap and a subtle balance between lightness and nostalgia, fleetingness and permanence, lyricism and construction, nature and culture, that the video "Spinning around", an unpredictable route of fluttering paper sheets and transparent coloured papers, furtively enhance.